Qu'est-ce que l'ICV

L’Intégration du Cycle de la Vie est une thérapie créée par Peggy Pace, psychothérapeute américaine au début des années 2000, qui est basée sur des recherches en neurosciences portant sur l’anxiété, le trauma et l’attachement.
Lorsqu’un événement trop difficile ne peut être assimilé, il est déconnecté des autres réseaux neuronaux et n’est pas vécu comme passé lorsque l’on se le remémore. 

Cette thérapie repose sur le fait de relancer l’intégration neuronale et la capacité innée du corps et du psychisme à se guérir. Elle est efficace pour tout type de problème psychologique.

Lorsque des événements du passé continuent d’influencer notre comportement, consciemment ou non, nous réagissons dans le présent de façon inadaptée aux enjeux actuels, comme si nous cherchions à résoudre la ou les situations du passé non résolues.
L’ ICV va permettre l’assimilation des émotions du passé en connectant les réseaux de neurones les uns aux autres afin de dater les événements passés et faire en sorte que le corps n’y réagisse plus malgré nous ; sentir dans son corps que le passé est terminé est ce qui assure le changement.
Les séances permettent d’acquérir une meilleure régulation des émotions, davantage de confiance en soi, un meilleur épanouissement dans les relations et davantage de « solidité » face aux événements.
L’outil principal du psychothérapeute est une liste de souvenirs succincte (ligne du temps) que le patient établit seul ou avec l’aide du psychothérapeute.
La répétition de la ligne de temps permet la connexion entre les différents neurones sollicités grâce à l’imagerie mentale et démontre au cerveau que les événements douloureux sont terminés.
Notions sur lesquelles s’étaye l’Intégration du Cycle de la Vie (Lifespan Integration) :
– Une situation traumatique est une situation qui déborde l’hippocampe, qui stocke l’événement traumatique dans le corps et non dans la mémoire sémantique.
– Le souvenir traumatique n’a pas la notion du temps : lorsqu’il est réactivé, le patient le revit comme s’il était présent.
– L’attachement sécure est facteur de résilience.
– Le cerveau ne fait pas la différence entre ce qu’il imagine et ce qu’il fait vraiment (Pascual-Leone, 1995 ; Jouvent, 2009…).

 

Contact

Je reçois au
17 rue Edouard Jacques, 75014 Paris
15 rue Félix Lorin, 78120 Rambouillet

Pour prendre
rendez-vous
Tél : 06 26 03 01 05

Me contacter par e-mail
toledano.therapie[at]gmail.com

Téléconsultation possible
Via Skype ou Zoom